ASSOCIATION

L'Association Romande des Praticiens en Service Educatif Itinérant regroupe les praticiens en Service Educatif Itinérant de l'ensemble des cantons romands. Les SEI proposent une prise en charge éducative, pédagogique et psychologique des jeunes enfants présentant des difficultés de développement.

Le Service Educatif Itinérant apporte aide et conseil aux parents dans leur tâche éducative et stimulation du développement de l'enfant dans le plus jeune âge. Les prestations du SEI s'adressent aux enfants de la naissance jusqu'à six ans, atteints de déficiences motrices, sensorielles, mentales, de troubles du comportement et de la communication.

Cette association s'est créée en avril 1979. Elle comprend des membres actifs (praticiens en SEI) et des membres sympathisants (institutions et personnes intéressées).

L'association a pour but de :

Promouvoir la reconnaissance de la fonction;

Assurer le perfectionnement des praticiens (particulièrement participer et collaborer à la mise en place des cours pour Pédagogues de l'Education Précoce Spécialisée).

Informer le public, le sensibiliser à la nécessité d'une prise en charge précoce de l'enfant;

Pour l'utilisation des prestations, veuillez prendre contact aux adresses suivantes : lien

Dépliant

Télécharger le dépliant de présentation ( page 1 | page 2).

Découvrir l’histoire de l’association +

Histoire de l'ARPSEI

Pour que les traces du passé ne soient pas effacées, un groupe de praticiennes s'est rencontré et a récolté un certain nombre d'informations au sujet de la création des services éducatifs itinérants et sur l'association qui regroupe les praticiens et praticiennes en éducation précoce spécialisée, l'ARPSEI.

Création des SEI

L'un après l'autre, les cantons romands mettent sur pied des Services Educatifs Itinérants (SEI) :

Vaud en 1956 (un des premiers en Europe

En 1966, SEI pour les enfants avec des problèmes visuels par le Centre pour Handicapés de la vue à Lausanne, qui se déplace en Suisse romande comme consultant pour les problèmes visuels

Genève 1968

Fribourg 1968

Valais 1969

Neuchâtel 1973

Jura 1978

Les SEI romands sont intégrés dans des institutions différentes selon les cantons. Au Tessin, le SOIC (SEI tessinois) est créé en 1971. En Suisse allemande, des SEI se créent également avec des organisations différentes.

Formation continue

Durant les premières années, les professionnelles exerçant en SEI se rencontraient pour des journées de perfectionnement dans le cadre romand (psychopédagogues). Mais les praticiennes en SEI n'étaient pas entièrement satisfaites de ces cours qui s'adressaient surtout à des étudiants et non à des personnes déjà formées, travaillant sur le terrain avec des enfants et leurs parents.

Dès 1972, l'OFAS (Office Fédéral des Assurances Sociales) finance les cours de perfectionnement du SEI, à raison de 10 jours par année.

Création de l'ARPSEI

En 1978/79, des négociations ont lieu avec l'OFAS pour le subventionnement de l'éducation précoce. Le Service Educatif Itinérant n'est qu'une partie de ces mesures précoces.

Des questions de l'OFAS quant au travail du SEI sont posées. Il est alors important que les SEI romands répondent de manière cohérente. Jusqu'à ce moment-là, seuls les cours de perfectionnement les réunissaient. Il était aussi primordial de faire reconnaître ce type de travail dans sa forme d'intervention à domicile (plutôt qu'ambulatoire).

Décision est prise de créer une association des SEI romands. De nombreuses discussions ont lieu avant qu'un projet ne soit finalisé.

Les premiers statuts de l'Association Romande des Praticiens en Service Educatif Itinérant (ARPSEI) sont signés le 27 avril 1979. L'association regroupe les individus et non pas les services.

Cette association a pour but de sauvegarder et favoriser les intérêts communs de ses membres, notamment de promouvoir :

Le perfectionnement

Les échanges professionnels

La reconnaissance de la fonction

La collaboration avec d'autres secteurs.

Suite au travail de son comité, cette association est reconnue au niveau suisse.

Ses statuts ont été modifiés une première fois le 13 juin 1986, puis le 11 mai 1990 et une nouvelle fois le 23 avril 1993.

Des échanges ont lieu avec le BVF (Berufsverband der Früherzieher), association qui regroupe les SEI de Suisse allemande, rétoromanche et tessinois.

La formation

Dès 1979, des discussions ont lieu avec le Service cantonal de l'enseignement spécialisé (SCES) du canton de Vaud pour mettre sur pied une formation spécifique pour les pédagogues de l'éducation précoce dans le canton de Vaud.

La CDIP (Conférence suisse des directeurs cantonaux de l'instruction publique) mandate le canton de Vaud pour organiser cette formation spécifique pour la Romandie.

La formation de Pédagogue en Education Précoce (PEP) voit le jour.

La première formation aura lieu en 1981-1983 : 250 heures sur deux ans, ouverte à toutes les praticiennes des cantons romands. La formation est soutenue par l'OFAS.

La formation PEP est organisée en trois axes :

1. Psychopathologie et environnement familial et social

2. Développement normal et pathologique du jeune enfant

3. Approche pratique.

Avec une approche transversale des trois axes.

Cette formation est toujours d'actualité. En 1995, un S a été rajouté au titre : Pédagogue en Education Précoce Spécialisée (PEPS)

Dès lors, la formation est ouverte à des personnes ne pratiquant pas le SEI mais travaillant avec de jeunes enfants dans le domaine spécialisé.

Il existe des liens étroits entre la formation PEPS et l'ARPSEI. Certains cours sont ouverts aux membres de l'association et complètent les cours de perfectionnement de l'ARPSEI.

Le rôle de l'ARPSEI est très important pour cette formation : proposition de sujets de cours, choix des intervenants, étroite collaboration dans les tâches administratives et d'organisation.

En 2007, de nouveaux projets sont en discussion pour donner encore une autre dimension à cette formation PEPS.

En 2008, la CDIP reconnaît officiellement la formation et le diplôme de Pédagogue en Education Précoce Spécialisée, formation de "type Master". Grâce à cette reconnaissance, notre travail de praticien-ne-s en SEI trouvera une place renforcée dans les différentes professions s'occupant d'enfants d'âge pré-scolaire.

Actualité 

Le 28 novembre 2004, le peuple et les cantons acceptaient la nouvelle répartition des tâches entre la Confédération et les cantons.

L'ARPSEI est régulièrement invitée à prendre position et à collaborer dans les différents groupes de travail organisés par la CDIP, en vue de la nouvelle RPT (péréquation financière et répartition des tâches entre la Confédération et les cantons).

Le 1er janvier 2008, l'assurance-invalidité a retiré sa participation au financement et à la réglementation qui va de pair. Elle ne couvre plus les garanties financières des mesures pédago-thérapeutiques (SEI), qui seront de la responsabilité des cantons.

Le 1er janvier 2011, les nouveaux concepts éducatifs et scolaires pour les enfants de 0 à 20 ans entreront en vigueur dans les différents cantons.

Tous nos remerciements vont à Madame Marlyse Plancherel (ancienne responsable du SEI de la Fondation Verdeil) qui s'est engagée à organiser la rencontre entre praticiennes et à rédiger le résultat de ces discussions.

Ce document pourra, en tout temps, être complété ou modifié. Si vous possédez des informations et que vous souhaitez apporter des modifications, nous vous serions très reconnaissants de nous les transmettre. Cela afin de pouvoir compléter et actualiser le texte. Merci d'avance pour votre collaboration.

Avril 2008


GALLAY et KAUFMANN